Le temps consommé pour être heureux

Il y a quelques jours je me suis rendu compte que je passais un temps fou à essayer d’être heureux. Une énergie dingue et un temps fou. 
 
Tout a commencé par la retraite. J’avais pas 25 ans qu’on ma parlé de ma retraite, il me fallait économiser, investir, gérer pour avoir une belle retraite et en gros m’assurer le minimum pour être encore heureux à 65 ans. 
 
Il y a aussi les vacances. Considérons que mes vacances et week end annuels représentent une dépense correspondant à 3 semaines de salaires. Hop 3 semaines passées à avoir assez d’argent pour passer 5 semaines de “bonheur”. 
 
Je suis aussi dépassé par l’énergie et l’argent que je consacre à l’amélioration de mon habitat, à la recherche de plus de confort. Il faut que je précise que je suis pas très bon dans ce domaine et donc que parcourir les catalogues et les magasins, gérer les artisans, n’est pas un plaisir pour moi. Si j’ajoute à cela l’impact financier et donc le temps de travail, je suis éberlué par le temps que je consacre à l’amélioration de mon habitat qui ne sera jamais parfait, ou peut être, un jour, surement le jour ou je vendrais ma maison 
 
Ouaaah, et si je passais tout ce temps, simplement sur mon kayak, sur scène, ou autour d’un verre avec des amis. Bref en un lieu ou je me sens pleinement heureux !
 

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer

Agence de communication Angers / Théatre d'entreprise et coaching / lever de soleil / sport en famille