Merci Stéphane Soumier

Merci Stéphane Soumier

Les matinales des radio m’ont toujours déprimées, quand j’étais étudiant on disait même “on écoute les morts ?” avant de mettre la radio.

Pourtant le matin, j’aime bien quand même avoir un peu d’info. Je me suis un temps rassuré avec France Inter, voire mieux France Culture, en me disant que là au moins il y avait du contenu, du recul, un peu d’analyse. Mais rien n’y fait, globalement ça avait plutot un aspect négatif sur mon moral. J’ai même tenté de me passer de l’info avec RTL2, Alouette, Rire et Chanson… j’avais beau rire et chanter, il me manquait un truc.

Et puis j’ai découvert Good Morning Business, animée par Stéphane Soumier. BFM Business est une radio business. On y parle plus entreprise que association, plus levée de fond que permaculture, plus cours de bourse de Syngenta que progression à deux chiffres des surfaces agricoles en bio en 2015.

Mais dans Good Morning Business, il y a quelques chose que je n’ai jamais entendu ailleurs. Quelque chose de contagieux : L’envie et la passion.

Le slogan de cette radio c’est “La France à tout pour réussir”. ça commence pas mal, non, au beau milieu de cette morosité médiatique ? Parce que rassurons nous, c’est pas la France qui est morose, c’est son traitement médiatique. Le succès du film Demain en est à la preuve par A+B.

La particularité de cette matinale, c’est son animateur, Stéphane Soumier,  globalement, on peut dire que tous les animateurs de BFM Business sont passionnés, mais y a un truc avec Stéphane Soumier, il me donne envie. Envie de ce que tu veux. De monter une boite, de repeindre ma chambre, de changer de boulot, de jouer au théâtre, d’offrir des fleurs à ma femme. Je sais pas si c’est son intonation de voix, son humilité, son vocabulaire, son énergie, sa passion, surement un peu tout ça.

Et alors, moi, l’envie, franchement j’aime bien. Quelque soit le projet, si je sens l’envie, je sens le coeur, la personne en elle même. Finalement quelque soit l’objectif, je respecte l’envie. Après bien sur… on peut discuter hein ? Je crois aussi qu’en écoutant cette émission, j’ai l’impression de me reconnaitre dans cette communauté d’entrepreneur. Une sorte d’identification. Mais bon, je me connais, je m’identifie de loin hein ? Sinon ça risque de ne pas flatter mon ego coté touche-à-tout-qui-n’appartient-à-personne.

Alors évidemment, en écrivant cela me vient un rêve. Si Stéphane Soumier, Mélanie Laurent et Cyril Dion avait envie de prendre un café, je veux bien apporter les touillettes,  avec un peu de bol, je pourrais me faire embaucher et animer la matinale !