« Quand on me demande, à la fin d’une conférence, ce que chacun peut faire pour protéger les océans, je réponds qu’on ne gère pas les stocks avec son estomac, mais avec sa tête, lance-t-il. Je réponds : mangez ce que vous voulez, allez dans une ONG faire du raffut et utilisez votre bulletin de vote. »

Daniel Pauly dans un article du Monde.

Merci Mano