Bernard Mariette, le président de Quick Silver, ne voit pas son impact environnemental ?

Je lis ce matin à la page 18 de la revue Challenge, quelques extraits d’un interview de Bernard Mariette, le Président de Quicksilver, leader mondial de l’outdoor (Quicksilver, Roxy, DC shoes, Rossignol…). Quand on lui parle d’écologie, il répond:

" J’ai vu le film d’Al Gore et je l’ai trouvé percutant. Pourtant le sujet est un peu tarte à la crème. Après tout le problème existe depuis longtemps et je me sens concerné, mais je ne vois pas trop mon propre impact"

Je crois que je préfère entendre des gens dire que la recherche résoudra tout ou que le changement climatique n’existe pas que de lire ceci.
Sincèrement, comment un patron d’une boite industrielle internationale fleurissante peut ne pas voir son impact environnemental ?

MAJ: suite au commentaire de Pierre Olivier, je corrige… en disant plutôt "
Si il existe encore des grands patrons qui ne mesure pas leur impact, alors c’est qu’il reste vraiment du travail de sensibilisation à faire….
Pourtant on en parle, on en parle, on en parle… peut être que certains considèrent que c’est juste une mode, que ça va passer ?

Les verres des masques de ski rossignol seraient-ils un peu trop fumés ?

entreprise, on recule

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Site Footer

Agence de communication Angers / Théatre d'entreprise et coaching / lever de soleil / sport en famille