Allaiter son enfant ce n’est pas facile

Purée, un mec qui parle d’allaitement maternelle….. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression qu’il y a autour de l’allaitement une sorte de pacte féminin. Un peu comme autour de la naissance. 

 
Je suis convaincu de l’intérêt de l’allaitement maternelle de mes enfants, notamment pour leur relation à leur mère, la confiance qu’il se construisent et pour la qualité de l’alimentation
 
Toutefois, je vois trop de femmes qui pensent comme moi et qui arrêtent au bout de 3 semaines en disant “j’ai pas de lait”. 
 
Les filles, c’est un mec qui vous parle: “90% des femmes passent par là” (on s’en fout si c’est pas vrai, mais j’ai l’impression que quand même c’est pas faux ! ).
 
L’allaitement ce n’est pas facile. Parfois on a moins de lait, parfois même c’est pile à ce moment là que l’enfant en demande plus. ça parait assez logique d’ailleurs, le client demande plus et mieux, l’usine est obligé de repenser son organisation, de construire des nouvelles machines ! Pendant ce temps d’adaptation, c’est la mouise, on assure pas les commandes “j’ai pas de lait”. 
 
Je ne vais pas dire que tout le monde peut allaiter. Je vais encore moins vous dire que tout le monde doit allaiter.
Je voulais juste dire : si vous prévoyez d’allaiter, je partage votre point de vue, je pense que ça sera bon pour votre enfant. Mais soyez prévenu, ça ne sera pas facile.

Rassurez vous, la récompense sera énorme. Quand votre petit bout, mi éveillé, mi endormi, lâchera le sein, une goutte de lait sur la joue et vous regardant dans les yeux en soupirant d’un sourire ébahit… vous direz probablement “pour rien n’au monde, je n’aurais raté cela”. 

 
 
 
 

Réveillez l’entrepreneur qui est en vous

 “Etes-vous prêts à dépasser vos limites et à réveiller l’entrepreneur qui est en vous ? (En gros: arrêtez de procrastiner, de remettre au lendemain, de vous sentir invisible et commencez à briller dans votre business afin de réussir à être bien payé !)”

Si c’est le cas, je vous conseille de considérer l‘évènement organisé par ma soeur, le jeudi 16 décembre à Paris.  Je connais bien ma soeur, mais surtout je connais plusieurs personnes qu’elle accompagne, j’en suis donc sûr : “cette journée sera utile et passionnante”. 

J’en fais particulièrement la promo car j’ai la chance d’intervenir au début de la journée, pour vous partager en live mes reflexions autour de l’entrepreuneuriat, du plaisir, de la liberté, des choix etc..

Petite vidéo de présentation : 

Voici le lien vers la page qui décrit l’évènement http://ocoaching.com/PARIS_2010.php c’est une page “american style”, plein d’enthousiasme et de conviction, ça tombe bien, c’est exactement de cela dont il s’agit. 

Si vous êtes intéressé par cette journée, mais que vous n’avez pas le budget, je dispose de 5 invitations à tarif préférentiel, vous pouvez donc m’écrire sur blog arobase quotidiendurable point com. 

 

2 mois avec mon poele à bois stuv 30 in

Ma maison est au chauffage tout électrique, en mode grille pain, ou éventuellement pierrage. Mais bref tout électrique. 
 
En aout, nous avons installé un poele à bois Stuv 30 in. 
 
 
Bilan après 2 mois, donc un mois d’utilisation. 
 
Puissance de chauffage
Incroyable. Le truc chauffe tout simplement toute la maison et pourtant on est de plein pied. Il fait plus chaud dans le séjour que dans les chambres, mais justement c’est ce qu’il faut.
 
Qualité du chauffage
On sent tout de suite l’inertie du poele. Bien sûr, il fait plus chaud près du poele, mais globalement la chaleur est homogène. Rien à voir avec un convecteur au coté duquel vous pouvez sentir un courant d’air. L’air n’est pas sec, il est confortable
 
Entretien
On a choisi un pelle à buche et pas un poele à granulé. Ceci représente une certaine contrainte car en gros si on est dans la maison, il faut mettre du bois 4 fois dans la journée. Si on s’en va, on peut en mettre le matin, à notre retour et le soir pour passer la nuit. Mais c’est sur que comparé à un poele à granulé qui est capable de maintenir une température tout seul par thermostat il faut être plus vigilant. 
C’est donc une tache ménagère en plus. En revanche c’est de loin ma préférée. Entre la vaisselle, le ménage, ou le linge, y a pas photo, moi je préfère allumer le feu ! Autrement dit, cela demande un peu de temps et de la rigueur, mais ce n’est pas désagréable. 
 
Le Stuv 30 in
 
Un petit paragraphe pour les éventuels acheteur de ce poele super pratique, super performant et super beau. Je vous conseille des buches de 30 pour l’allumage, puis éventuellement du 40/45. En revanche le 50 annoncé dans la documentation est clairement trop grand. Pour peu que la buche face 53, ça rentre pas. 
 
 
 
 

9 mois sans ma voiture

 
Pour ceux qui n’avait pas suivi, après avoir mis deux ans a essayé de me passer de ma voiture, j’ai décidé de la vendre pour me forcer à me passer de ma voiture. 
 
Voilà donc 9 mois que nous n’avons plus qu’une voiture à la maison
 
 
 
Comment je me déplace ? 
 
Pour les courtes distances
Souvent à Vélo 
Souvent je ne me déplace pas. (j’ai de la chance si un matin le temps est vraiment trop pourri pour pédaler, je peux décider de travailler à la maison
Régulièrement en taxi (notamment pour aller prendre le train)
Parfois en bus
Parfois en train
 
 
Pour les longues distances
En train
En voiture de location
En taxi
 
D’un point de vue couts ? 
Se passer de ma voiture est clairement une économie. 
Pour les déplacements longue distance, le taxi+train+taxi ou la voiture de location, sont beaucoup plus intéressant pour mon entreprise que les frais kilométriques. 
Pour les déplacements perso, avec disons 2 taxis pour raison perso par mois, je suis aux environ de 40 euros, bien moins cher qu’un plein d’essence. Si j’ajoute (ce que je n’ai pas fait) un abonnement bus à 30 euros par mois, je reste encore moins cher que l’essence plus l’assurance. 
J’ai choisi d’ajouter un budget entretien vélo (environ 100 euros par an). Avant quand c’était du loisir, j’entretenais mon vélo moi-même. Maintenant je le fais faire car le moindre déréglage du pédalier est capable de vous mettre en rogne si vous utilisez votre vélo au quotidien. 
 
En gros, j’économise le prix de ma voiture et son entretien. 
 
D’un point vue temps de parcours ? 
Je suis à 8km de mon bureau. 
Je mets 
– 13 minutes en voiture (en comptant le parking). 
– 20 minutes en vélo – train – vélo (en comptant le fait qu’il faut arriver un peu avant etc)
– 25 minutes à vélo (en y allant mega tranquillou, si j’attaque je suis à moins de 20 minutes de café à café. 
– 40 à 50 minutes en bus
 
Comme vous le constatez, j’ai beaucoup de chance car j’ai un panel de transport assez varié et je n’ai pas de grandes exigences horaires. Dans le même temps, je n’ai aucune régularité dans mon agenda, donc il m’est impossible de me caler sur un horaire de bus identique chaque jour. 
 
 
D’un point de vue confort et qualité du transport
 
Attention, je vais vous faire rêver ou vous écurer. Mon parcours à vélo est à 80 % en piste cyclable, dont la moitié complètement isolée du réseau routier. Mon parcours est aussi à 30% en front de mer (je vous avais prévenu !). Donc forcément, le vélo le matin c’est mon bol d’air. Si je vais au bureau autrement qu’à vélo je constate que j’ai beaucoup plus de mal à me réveiller. 
Malgré cela, je constate que j’ai vraiment besoin de me booster le matin pour saisir mon deux roues. Et il m’est arrivé plusieurs fois de dire à ma femme “je peux prendre la voiture ce matin ? J’ai la flegme.”
 
D’un point de vue odeur sous les aisselles à l’arrivée au bureau
Là c’est fatal. Même quand je suis en mode mea tranquille, au bout de 10 bornes, je transpire, c’est obligé. Pas top pour les collègues, surtout les filles a qui je fait la bise. Je rajoute donc 5 minutes à mon temps de parcours pour changer de Tshirt et me passer de l’eau sur le visage. 
 
D’un point de vue de l’hiver ? 
 
Oui parce qu’en fait, quand j’ai vendu ma voiture, y avait un bus qui me prenait devant chez moi et une correspondance très courte. Mais à la rentrée, ils ont changé les horaires Maintenant la correspondance est parfois de 20 minutes, sans abris bus. ça motive un petit peu moins à prendre sa carte Yelo.
 
D’un point de vue de la voiture ? 
Avant nous avions une C4 et un van Volkswagen. Après avoir vendu la C4 en février, il y a quelques jours nous avons acheté un monospace compact et nous allons vendre le transporter. 
 
Conclusion
 
Vendre sa voiture est avant tout un choix, mais ce n’est pas un choix définitif
Il a des avantages, des inconvénients, qui ne sont pas les même pour tout le monde. Il est d’ailleurs clair que tout le monde ne peut pas se passer de sa voiture perso. Quoiqu’il en soit, moi j’ai choisi et j’estime que j’économise environ 3 à 5 000 euros par an en faisant ce choix. Si demain cela ne me convient plus ? Je rachèterais une voiture! 
 
 

La moitié de la production agricole finit à la poubelle.

 
C’est à lire dans Sud Ouest.

Si la moitié de la production agricole n’est pas consommée, cela signifie que la moitié des pesticides et de l’eau utilisés n’ont servi à rien, si ce n’est à engraisser nos poubelles. On peut dès lors se demander à quoi sert de développer une agriculture intensive et polluante, alors qu’avec une meilleure organisation on pourrait nourrir davantage de monde en produisant moins. ». La FAO indique régulièrement que lagriculture mondiale peut nourrir sans problème 12 milliards dêtres humains
 

la liberté le plaisir la qualite

Ecolutis a eu la chance d’être dans le top 3 du palmarès des Trophèes Horizonrécompensant les fournisseurs du Crédit Agricole pour leur pratique développement durable.
Lors de cet évènement, j’ai eu 3 minutes pour m’exprimer et j’ai choisi d’aborder la liberté, comme chemin vers la qualité.

IMGP9586_1_t
La plupart du temps, lorsque nous sommes libre de faire ce que nous voulons, nous nous tournons vers ce qui nous plait, ce qui nous fait plaisir. Avec mon associé, comme nous avons envie de nous faire plaisir chaque jour, nous avons choisi dès que la question se posait, et que cela n’était pas complètement débile pour notreb le choix de la liberté.
Etre indépendant, pour être libre.
Etre rentable, pour être libre.
Ne pas emprunter, pour être libre.
Laisser à notre équipe une flexibilité dans leur emploi du temps, pratiquer le télétravail, essayer de ne jamais refuser de vacances, laisser parfois quelques sujet déraper vers des choses intéressantes, mais non prévues :  le choix de la liberté pour le plaisir.
Si l’on se fait plaisir en venant au boulot, c’est sûr, la qualité sera au rendez vous. Alors, nos clients seront content.
Liberté, plaisir, qualité. 

Qu’est-ce qu’un client chez Groupama ?

Vendredi je contacte Groupama pour assurer une voiture. 
J’avais résilié mon contrat  au début de l’année après avoir assuré mon véhicule pendant 15 ans chez eux. 

J’avais besoin d’être assuré rapidement. Mon interlocutrice me dit “ce n’est pas possible car comme vous êtes un prospect, nous devons faire un certains nombre de vérification et cela prendra plusieurs jours”. 

Je suis tombé des nues…. Tu restes 10 ans chez le même assureur, tu t’absentes 6 mois, tu reviens tu es un prospect. 

Bien entendu, mon interlocutrice n’avait pas le pouvoir de bien faire son travail, elle était assez d’accord avec moi, mais ne pouvais rien faire, si ce n’est me dire “ce n’est pas ma faute, monsieur, c’est la procédure”. 


Vous serez des utopistes frustrés

La semaine dernière j’ai eu l’occasion de participer à un Forum sur la croissance verte. On nous demandait de décrire notre projet vert, ses objectifs, ses résultats etc…

Nos objectifs chez Ecolutis sont les suivants

  1. Satisfaire nos clients
  2. Etre encore là dans 10 ans
  3. Etre heureux au travail

Dernièrement un ami répondait “et toujours dans cet ordre !”.
Ben non, pas forcément, pour nous les 3 sont indissociables.

  • Etre encore là dans dix ans si nous sommes malheureux n’a aucun sens.
  • Satisfaire nos clients si nous ne pouvons garantir que nous seront encore là demain n’en n’a pas pas plus.
  • Etre heureux au travail semble difficile à concilier avec des clients mécontents ou la peur de perdre notre boulot.

Quelques phrases que nous aimons bien

  • L’argent est le carburant de l’entreprise.  (E Laville – Utopie)
  • La nature nous rappelle à l’ordre. (PE Drouat – Aelis)
  • Sans argent, c’est la mort immediate. Sans attention aux salariés, c’est la mort à petit feu. (R Lippinois – Ecolutis)
  • L’entreprise est au service de l’homme et ses responsabilités vont bien au delà de ses obligations légales. (Présentation commerciale Ecolutis)

Vous serez des utopistes frustrés ! 

C’est que nous avait répondu un intervenant lors d’une conférence il y a 2 ans. Il évoquait notre imaturité économique et notre inconscience face à la crise.

Vous serez des utopistes frustrés !

On prend le risque, jusqu’ici, tout va bien….