523 301 513

 523 301 513, c’est le numéro de Siret de la sarl un toit pour les abeilles

Une vraie étape pour le projet www.untoitpourlesabeilles.fr qui était jusqu’à présent porté par Ecolutis. 

Pourquoi ne pas avoir créé la sarl dès le début ? 

  1. Parce que ce n’était pas nécessaire
  2. Parce que nous avions besoin de valider le modèle auparavant

Pourquoi le faire maintenant ? 

  1. Parce que le covoiturage et les abeilles, ça n’a quand même pas grand chose à voir. Pas le même métier, pas les mêmes enjeux, pas les même risques. 
  2. Parce que le modèle est maintenant validé. 
  3. Parce que quand 1 et 2 sont réunis, autant le faire aussi vite que possible car plus on attend plus ça sera compliqué ! 








3 mois sans ma voiture

 
 
Cela fait donc 3 mois que je suis sans MA voiture. Je dis bien ma voiture et pas sans voiture, car si mes déplacements automobiles ont nettement réduit, je continue néanmoins à prendre la voiture régulièrement. 
 
Voici ma configuration
 
– J’habite une commune de la communauté d’agglomération de La Rochelle
– Je suis à 8km de mon bureau.
– Je peu travailler en télétravail quand je veux et le décider le matin même en fonction de mon moral ou de la météo. 
– Ma femme a une voiture et n’a pas de contrainte horaire régulière
– Nos enfants sont gardés chez une assistante maternelle à moins d’un km de la maison. 
– Je suis régulièrement en déplacement professionnel
 
Voici quelques conclusions
 
1 – J’ai changé de mode de déplacement. 
Surtout, je change chaque jour. 
Je prend mon vélo à 70%. 
Si il pleut fort, je prend le bus. Les horaires étaient parfait lorsque j’ai vendu ma voiture, ils sont maintenant désastreux pour moi Je prend donc de moins en moins le bus. 
Je ne télétravaille pas vraiment plus qu’avant, en revanche, la météo me pousse souvent à télétravailler. 
2 fois par mois il arrive que ma femme vienne me chercher ou m’emmène au bureau car c’est son parcours. 
 
2 – Je prend le taxi et je loue des voitures
Je prend maintenant systématiquement le taxi pour me rendre à la gare. Le bus est complètement inefficace. J’adooore ce confort, et je n’ai aucun complexe a prendre le taxi car je sais que c’est un choix de mobilité globale et qu’au final j’y gagne largement. 
 
Je loue régulièrement des voitures. Comme j’en loue souvent, j’ai des bons tarifs (40 euros la journée / 250km). Comme j’en loue souvent, le loueur me connait et je n’attend jamais au comptoir. Comme j’en loue souvent, j’ai un forfait livraison, pas cher du tout, qui me permet d’avoir ma voiture livré chez moi. Même pas besoin d’aller la chercher. 
J’aime bien changer de voiture régulièrement. Je ne m’occupe pas de l’entretien, je ne la lave pas, j’ai toujours une voiture neuve. Je loue en fonction de mon besoin et de mes envies. 
 
3 – Je fais plus de sport
Je fais 15km de vélo chaque jour, pas vraiment un effort, une ballade. Un sas de décontraction. Pour autant, ça permet d’avoir une activité garantie chaque jour. Intéressant quand on passe le reste du temps sur un ordo. 
 
4 – Je dois m’organiser
C’est sur, il faut s’organiser un peu plus. La question “comment j’y vais” se pose beaucoup plus régulièrement. Je me rend compte à quel point l’accès à l’information sur le transport est un désastre. Je suis en train de me motiver sérieusement pour créer une association dédiée aux déplacements dans mon village. 

 

 
 
 
 

Le covoiturage et les levées de fonds

Il y a tout juste un an, la SNCF et Norauto mettaient, 1,2 millions d’euros au capital de Greencove, éditeur de 123envoiture.com.  J’avais eu l’occasion d’en parler ici

Aujourd’hui, c’est Comuto, éditeur de covoiturage.fr qui lève à son tour 1,25 millions auprès du fond ISAI et profite du même temps de l’expertise de ses fondateurs.

D’un point de vue purement financier, comuto a donc levé, selon mon estimation, environ 1,9 millions depuis sa création. L’entreprise avait en effet réalisé un certain nombre d’augmentations de capital auparavant, soit par du love money, soit par les fonds propres des associés et salariés, soit par l’entrée de fond d’investissement privés (que je suppose être en partie des “fonds ISF”).  On ne connait pas aujourd’hui la valorisation de comuto après cette dernière levé de fond. Toutefois, suite à l’avant dernière augmentation de capital, l’entreprise avait été valorisé 2,1M d’euros pour un capital social de 42 000 euros (soit un ratio de 1/50). 

Lors de son dernier exercice clos en septembre 2009, comuto avait réalisé un chiffre d’affaire de 134 000 euros et une perte de 109 000 euros. Aujourd’hui, avec 10 millions de page vues et en se basant sur un CPM à deux euros, le site peux déjà générer tranquille 200 000 euros de chiffre d’affaire rien que sur la pub (hypothèse très très pessimiste).

Greencove ne publie pas ses chiffres. 

Clairement Comuto et Greencove parient sur un très gros potentiel pour le marché du covoiturage et ont choisi de prendre des risques pour conquérir ce marché. En effet, les montant engagés sont énorme au regard de la taille du marché actuel (aux alentours de 2 millions annuel, à vue de nez). Au delà de l’aspect financier, la qualité des investisseurs de comuto est à mon sens une garantie de succès. Quand ? Comment ? Avec quoi ? Avec qui ? Difficile à dire, mais disons que je crois que l’équipe à parcouru le plus gros du chemin et que c’est déjà en ce sens un succès. Félicitations donc à toute l’équipe pour ce beau boulot. 

Conquerir le marché ? Lever des fonds ? Pourquoi Ecolutis ne l’a pas fait. 

Nous avions eu cette discussion avec Régis, mon associé, il y a 3 ans. Nous nous étions dit qu’entrer dans la conquête du marché était un risque que nous ne souhaitions pas prendre, et que notamment nous n’étions pas prêt à perdre notre indépendance pour cela.  Nous avons été sollicité par des investisseurs privés à plusieurs reprises, pour des montants du même ordre. Nous avons choisi de rester maitre à bord. 
Avons nous eu tord ? Non, loin de là. Si nous ne suivons pas la stratégie financière de nos concurrents, il y a fort à parier que les deux stratégies soit pertinentes et arrivent à cohabiter. 

Un exemple tout simple, il y a une miriade d’acteurs sur le covoiturage, toutefois sur les 5 acteurs établis que l’on retrouve sur notre marché, deux n’ont jamais levé de fonds et appartiennent exclusivement à leur fondateur ou a des personnes qui travaillent dans l’entreprise au quotidien ?
Savez vous lesquels sont rentables depuis le début ? Biiingo ! La roue verte et Ecolutis. 

Une entreprise peut elle motiver des changements de comportements dans la vie personnelle ?

 
Mon comptable m’a ri au nez quand je lui ai demandé si l’ entreprise pouvait motiver des changements de comportements dans la vie personnelle ? 
En fait, j’aimerais qu’Ecolutis puisse soutenir ses salariés dans leur démarches ecolo compatibles. 

Mon rêve serait de pouvoir dire

  • Si tu viens à Vélo, je t’offre une tenu de pluie et un casque
  • Si tu passes chez Enercoop, je te file une prime

Je suis prêt à payer des charges sociales là dessus, aucun problème. Mais mon comptable me dit que je n’ai tout simplement pas le droit. 

Y-a-t-il des experts dans la salle qui peuvent m’aider ? 
Je suis suuuur que c’est possible. 



OGM – Vous pouvez agir, maintenant !

 La Commission Européenne vient d’autoriser la culture d’OGM en Europe, ignorant les préoccupations des citoyens. Je viens de signer une pétition appelant à une recherche scientifique indépendante et à un moratoire sur le développement des OGM. Avec 1 million de signatures, nous avons la possibilité de présenter une proposition de loi à la Commission Européenne. Signez ci-dessous et allons jusqu’à 1 million:

Attention, certaines personnes ont signé cette pétition sans préciser leur nom et prénom, du coup après réajustement des compteurs on est passé de 910 000 à 500 000 signatures… On était pourtant tout près du million nécéssaire pour se faire entendre par l’europe
 
 
Merci!
 
——-
 
Chers amis,
 
La Commission Européenne vient d’autoriser la culture d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’Union Européenne pour la première fois depuis 12 ans!
 
Cédant au lobby pro-OGM, la commission a ignoré l’avis de 60% des Européens qui estiment que nous devons d’abord établir les faits avant de cultiver des plantes qui pourraient menacer notre santé et notre environnement.
 
Une nouvelle initiative permet à 1 million de citoyens européens de présenter officiellement des propositions de loi à la Commission Européenne. Rassemblons un million de voix pour demander un moratoire sur les plantes OGM jusqu’à ce que la recherche soit menée à terme. Cet appel sera remis au Président de la Commission Européenne Barroso. Signez la pétition et faites suivre ce message à vos amis et vos proches:
 
 
Les associations de défense des consommateurs, de l’environnement, de la santé publique et les syndicats paysans se mobilisent depuis longtemps contre l’emprise exercée par les multinationales productrices d’OGM sur l’agriculture européenne. Les préoccupations liées à la culture de plantes génétiquement modifiées incluent: la contamination des cultures biologiques et du reste de l’environnement; l’impact sur le climat en raison d’un besoin excessif en pesticides; la destruction de la biodiversité et de l’agriculture locale; et enfin les effets des plantes OGM sur la santé.
 
Certains Etats membres de l’Union ont fait part de leur vive opposition à la décision prise il y a quelques jours et qui autorise la culture de la pomme de terre produite par BASF et de variétés de maïs Monsanto. L’Italie et l’Autriche s’y opposent et la France a demandé la poursuite de la recherche scientifique.
 
Il n’y a toujours pas de consensus quant aux effets des OGM sur le long terme. Et c’est l’industrie des OGM, faisant passer le profit avant la santé publique, qui finance la recherche scientifique et influence le cadre réglementaire. C’est pour cela que les citoyens européens réclament l’indépendance de la recherche et davantage de tests et de précautions avant que ces plantes ne soient dispersées dans la nature.
 
Aujourd’hui,”l’Initiative Citoyenne Européenne” donne à 1 million de citoyens européens la possibilité de soumettre à la Commission Européenne des propositions de loi et nous offre une chance unique de contrer l’influence des lobbyistes.
 
Faisons entendre 1 million de voix pour obtenir un moratoire sur l’introduction de plantes génétiquement modifiées en Europe et mettre en place un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche et la régulation des OGM. Signez la pétition maintenant et diffusez largement l’appel:
 
 
Avec détermination,
 
Alice, Benjamin, Ricken, Raluca, Luis, Graziela et toute l’équipe d’Avaaz.
 
Plus d’information:
 
Dernier sondage Eurobaromètre 2008 ‘Attitudes des citoyens européens vis-à-vis de l’environnement’, page 67:
 
L’innocuité de la pomme de terre transgénique mise en cause, Le Monde :
 
Retour sur l’autorisation de la pomme de terre Amflora, Inf’OGM:
 
OGM et pesticides – un bilan désastreux, Greenpeace:
 
Résumé du Rapport d’Évaluation internationale des connaissances, des sciences et des technologies agricoles pour le développement (IAASTD), incluant des préoccupations sur l’usage des OGM:
 
————–