Darty, Conforama, La Fnac, Casto… ces commerçants qui ont perdu le sens du commerce

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’internet et les nouvelles technologies ont changé l’environnement de certaines entreprises à un point qu’elles en ont oublié leur coeur de métier: LE COMMERCE ! 

Plutot que de m’étaler sur de la théorie voici plusieurs exemples vécu au cours des derniers mois :

Chez Conforama, à la personne du rayon éléctroménager:
– “Bonjour, je souhaite acheter un frigo”.  
– “C’est au fond à gauche”. 
– “En fait j’aimerais un conseil, je n’y connais rien”. 
– “Je vous laisse regarder et si vous avez besoin vous m’appeler ?”
 —> Mais c’est ce que je viens de faire ! 

Chez Darty, à la recherche d’un frigo
– “Sinon, revenez demain, j’aurais d’autres modèles” 
– “ah bon, lesquels ?”
– “ah ça j’en sais rien moi. A la centrale ils font ce qu’ils veulent ils nous envoient ce qui leur chante”
—> Ah oui, ça doit pas etre facile….

Chez Castorama
– “Bonjour, j’aimerais savoir la différence entre ces deux tondeuses”
– “Ben celle-ci elle est plus chère, donc elle est forcément mieux !”
—> Tiens je vais peut être monter mes prix de 20% et donner ça comme argument à mes clients moi ! 

A la Fnac
– “Bonjour, je cherche une pochette pour mon téléphone, vous avez plusieurs modèles. Est-ce possible d’ouvrir pour essayer”
– “ah non monsieur, on n’a pas le droit”. 
– “et donc je fais comment pour choisir, car si je peux pas toucher le produit, autant aller sur internet”. 
– “c’est comme ça monsieur, on n’a pas le droit”
– “Monsieur, j’ai remarqué que l’étiquette anti vol était pile poil apposée sur la description du produit et ce sur tous les modèles”
– ” Ah ça monsieur, c’est pas moi qui les colle les étiquettes”…
—> Ben peut être qu’ils auraient t’y coller, au lieu de te mettre dans un rayon…. 

A la fnac bis
– “Bonjour, puis-je tester cette enceinte à 200 euros pour mon ipod ?”
– “Non monsieur, vous allez la tester et ensuite vous irez l’acheter moins cher sur internet, alors à quoi bon ?”. 
—> Allo ? A quoi sert ce magasin ? 

Chez Toyota
-“Alors parlez moi de votre voiture ?”
-” ça sert à rien vous avez déjà un avis tranché parce que vous avez parcouru tous les forums sur le web avant de venir ici”
–> Justement t’as parcouru tout le web, au final tu viens chez lui et le mec il a plus rien à dire ?

Et pendant ce temps, dans le petit commerce..
-“Bonjour monsieur, hier, vous avez passé une heure avec moi pour m’aider à choisir un appareil photo. Je vous ai fait confiance quand à la question “le prix de vente, il est cohérent par rapport au web?” vous m’avez répondu “super compétitif”.  Je vous appelle car je suis embeté après l’avoir acheté je constate qu’il est 30% moins cher sur le web”. 
-” Avec la pochette ? Avec le chargeur ? Avec la carte mémoire ? Avec les piles ?”
-“Hum hum…. non monsieur pardon….je suis vraiment un boulet….”

Internet 10 ans après, y en a qui on bien compris et d’autres pas franchement…. 


 

Energie Verte, le seul crédible est Enercoop…


Dans son numéro en date du 27 août prochain, 60 millions de consommateurs procède à une comparaison des offres de fourniture d’électricité et de gaz. 

60 millions de consommateurs met en garde contre la valeur écologique des certificats verts qui accompagnent certaines offres vertes: “lorsqu’un certificat vert est vendu, c’est comme si l’électricité vete était vendue une deuxième fois”. Pour souligner que “la seule offre qui échappe à peu près aux soupçons est celle de la coopérative Enercoop”. Celle-ci représente un surcoût de 20 à 40% par rapport au tarif réglementé.

A lire sur Energie 2007

Le genre d’étude qui me titille, ce matin, je me disais justement “bon va falloir repasser chez Enercoop quand même….


Et si on tutoyait le bonheur ?

La quête du bonheur est trop souvent mise de coté par la quête de la réussite. 
Réussir… quel vaste sujet. 
Perso j’ai décidé d’être heureux chaque jour, et je pense que 70% du bonheur vient de l’envie d’être heureux, tout simplement. 

Il arrive qu’en regardant un paysage dégagé tout en sirotant une menthe à l’eau (ou une binouze) on se dise “on est ti pas bien là ? “. On constate ainsi quelques minutes de bonheur intense. 

Aujourd’hui, je ne sirote pas de menthe à l’eau, mais j’ai constaté que j’avais une chance incroyable de vivre comme je vis. Comment je m’en suis rendu compte ? 
Tout simplement en constatant l’energie que j’avais en rentrant chez moi après 3 semaines en vadrouille. 
Bien sûr, je serai bien resté quelques jours de plus à cueillir des murs ou réactiver un four à pain. Toutefois en arrivant au nord de La Rochelle je n’avais pas le bourdon que je pouvais avoir aux retours de vacances il y a quelques années. 

Je rentrais dans une maison que j’aime bien, dans une ville que j’aime bien. 
J’allais retrouver mon entreprise que j’aime bien, m’y rendre à vélo, et revoir mes collègues que j’aime bien et même mes clients que j’aime bien.
 

Objectif bonheur : vais-je transformer l’essai ? 

Depuis quelques années je pose des vrais choix, pas des choix dictés par les magazines ou le qu’en dira-t-on, des choix guidés par mes envies, mes capacités, mes besoins, mon énergie.
Force est de constater que pour l’instant, c’est plutôt positif.

Je suis content de “rentrer”, c’est un plaisir pour moi, ce n’est pas difficile et j’aime ma vie ! Na !

Des questions ?
 

Nouveau Magazine – L’européen

 Il y a quelques années, j’ai participé à la création du réseau Citoyens d’Europe qui avait pour but de donner corps à l’Europe en mettant en avant ses habitants, ses personnalités. Le but était de faire valoir l’Europe comme le nouveau terrain de jeu qui s’ouvre à nous. 
Finalement le projet n’a pas vu le jour faute de motivation ferme et définitive on va dire. 

Quand j’ai découvert le magazine L’européen dans le kiosque je n’ai donc pas hésité une seconde. 
Pour tout vous dire, je sens que je vais m’abonner. 
Ce magazine, on dirait du Euronews Papier et moi, Euronews… J’adore !