C'est la crise, il est urgent de réver

Il y a quelques jours, je participais a une formation durant laquelle il nous était demandé si nous étions plutot du genre utopique ou terre à terre ?
La plupart des participants ont répondu que l’utopie était dangereuse car elle n’était jamais satisfaite. J’étais le seul à défendre que l’utopie, le rêve, est source de créativité, d’énergieet de réalisation concrète.

J’ai de la chance j’ai eu le droit de réver durant toute mon enfance. Je peux dire que j’ai appris à réver. Chez moi, à table, on parlait de la piscine qu’on construirait, avec des toboggans qui partiraient de chacune de nos chambre. Chez moi à table, on parlait du tube d’acier qu’on installerait dans la cage d’escalier pour pouvoir descendre comme les pompiers. D’ailleurs notre jeu favori c’était de descendre l’escalier en glissade emmitouflé dans des matelas et des sacs de couchages, si c’est pas un rêve réel ça ?!

Jamais mes parents ne m’on dit “arrête de réver ! ” ou “ça n’arrivera jamais”. Bien sûr ils me ramenaient à la réalité, mais avec un “c’est beau de réver, n’est ce pas ?” qui n’avait rien d’ironique. Leur façon à eux de nous dire de profiter de ce rêve.

 

“Rêve ta vie, vie tes rêves”.

 

Depuis j’ai décidé d’utiliser mes rêves pour construire ma réalité, y compris dans mes projets professionnels. Vous savez, ceux dans lesquels on prone l’hyper réalisme, la carrière long terme. Je suis frappé à quel point l’école nous incite à tout prévoir pour essayer de passer entre les gouttes, alors que sans déconner, y a rien de plus marrant que de courir sous un orage !

Rassurez vous, réver est compatible avec la réalité.
Bien plus, réver aide à construire une réalité plus belle.

Parfois aller au bout d’un rêve permet simplement de se rendre compte qu’il ne nous apporterait pas ce que l’on attend de lui.

Prenons l’exemple d’un de mes rêves d’il y a quelques années: partir habiter en Nouvelle Zélande. Je trouve ce pays fantastique ! A force d’être frustré de ne pas y être. Je me suis imaginé partir le lendemain, avec un super boulot, ou sans avoir besoin de bosser,  dans une belle maison en bord de mer… Dans le genre rêve sans contrainte, difficile de faire pire. Et là je me suis dit…. ” ou est ma famille ? Ou sont mes amis ?”

Je me rendais compte que même sans aucune contrainte, avec les conditions les plus favorables, je n’étais pas prêt à partir à plus de 20h d’avion de ceux que j’aime. Réver ce rêve jusqu’au bout m’a permis de me rendre compte que le réaliser ne me rendrait pas heureux. Si je ne m’étais pas autorisé à réver, j’en serais certainement encore à me dire “si seulement….” et à m’endormir chaque soir un peu plus frustré que la veille.

Il y aussi les rêves qui se réalisent, des rêves qui arrivent à se frayer un chemin dans la réalité. Ou encore de très très belle réalité, très concrètes, qui se construisent sur la base d’un rêve.

Prenons un exemple à la mode: le développement durable. Ce truc est une utopie ! La société 100% durable économiquement, socialement et écologiquement n’est pas près de pointer le bout de son nez ! Et pourtant, qu’est-ce que j’en rêve ! Et vous n’imaginez pas à quel point ce rêve est source de réalisation concrète. Il y a un paquet de lecteur de ce blog qui dépensent une énergie folle pour que ce rêve devienne réalité. Si ils s’étaient arrété en ce disant “c’est impossible, on laisse tomber”, on n’aurait jamais inventé les produits vaisselles écologiques ou le micro crédit. J’irai même plus loin, si il n’avait pas ce rêve en ligne de mire, chaque jour, chaque minute, alors ils seraient en train de faire leur projet à moitié, sans grande conviction et probablement sans succès.

Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puisse changer le monde. C’est même de cette façon que cela s’est toujours produit. Magaret Mead
Je prefère adapter mon rêve de développement durable à la contrainte de la réalité que de considérer le développement durable comme une contrainte dans un monde 100% terre à terre.

Par un rêve que l’on n’a pas choisi, les stars du marketing arrivent à nous faire faire tout et n’importe quoi. Avec nos rêves à nous on doit bien être capable de tout faire, et pas que n’importe quoi !

C’est la crise, il est urgent de réver.

Face aux alertes, les lobbies semblent bien organisés.

Voici un extrait du livre 100 secrets pour vivre jusqu’a 100 ans.


 
Comme vous le constatez, l’auteur n’y va pas avec le dos de la main morte…. notamment en indiquant carrément que les boites sont nocives.

Les lobbies semblent bien décidés a contrer ce genre d’écrit, en attaquant la maison d’édition en justice, et en précisant, selon la maison d’édition « le bisphénol A ne présente aucun risque pour la santé car il est métabolisé dans le corps humain et éliminé rapidement ». 

Je dois avouer que je peux comprendre les fabricants, car l’auteur ne fait pas état de suspicions mais indique carrément que les boites sont nocives. Mais j’avoue aussi que si je ne l’écrirais pas tel quel, je le dis à mes amis autour d’un café !

La réponse des fabricants est assez énorme aussi. “Le corps humain les élimine rapidement”… Avez vous une étude messieurs dames ? Si j’étais vous je me manierai de la sortir, car il y a des chances que vos conserves n’aient plus droit de cité d’ici peu au Canada.

Parlez en avec Monsieur Jouannet

Ces plastifiants s’opposent à l’action des hormones masculines, les androgènes. Les phtalates sont employés comme lubrifiants dans le PVC et se retrouvent dans de nombreux objets de consommation courante : cosmétiques et emballages pour la nourriture. Ce sont des antiandrogènes. Le bisphénol A est un strogène de synthèse qui n’a pas été utilisé comme tel car le même chimiste a mis au point un strogène plus puissant, le Distilbène
Le bisphénol A est utilisé pour fabriquer des biberons, et d’autres produits courants. Ana Soto a montré chez la souris des images analogues à une cancérisation après exposition de la glande mammaire à du bisphénol A. Ces résultats sont discutés. Ces perturbateurs endocriniens se retrouvent dans l’organisme, y compris dans le lait de la mère qui nourrit son enfant au sein. Est-ce normal ?
www.lemonde.fr

Un ami de Monsanto au ministère de l’agriculture américain


Alors que le Barack Obama a présenté à grand renfort de publicité sa nouvelle équipe chargée de lénergie et de lécologie, la nomination du futur ministre de lAgriculture a été moins médiatisée. Tom Vilsack, gouverneur de lIowa, dont la nomination devra être validée par le Sénat, est un ardent défenseur des biotechnologies, et notamment de Monsanto. Rien détonnant après tout quand on sait que Michael Taylor, ancien avocat de Monsanto, fait partie de léquipe de transition de Barack Obama.
http://www.bastamag.net/spip.php?article324
 

Terra Economica recrute

Terra Economica est un jeune bimédia – web et papier – dédié au
développement durable, qui connaît un développement soutenu.
Fondé par des journalistes, Terra défend une ligne éditoriale moderne,
indépendante, rigoureuse, positive et ouverte à un public large. Dans
le cadre de son développement, Terra renforce ses équipes.

Voici les postes à pourvoir. N’hésitez pas à faire circuler
l’information autour de vous !

1) CHEF DE PUBLICITE H/F (CDI)
http://www.terra-economica.info/a4150.html

2) CONSEILLER EN ABONNEMENT H/F (CDI)
http://www.terra-economica.info/a4166.html

3) DEVELOPPEUR INFORMATIQUE BACK-OFFICE (CDI)
http://www.terra-economica.info/a4167.html

4) DEVELOPPEUR INFORMATIQUE FRONT OFFICE (CDD)
http://www.terra-economica.info/a4168.html

Offre d’emploi Saint Nazaire

Sécurité – Sécurité – Sécurité
Appel à tous – Appel à tous – Appel à tous

De Ecolutis à tous les navires qui passe sur le canal Quotidien Durable pour la diffusion d’une offre d’emploi.

On cherche une personne dans la région de St Nazaire pour réaliser des animations terrain sur le covoiturage. Tenir un stand, mener des entretiens individuels en entreprise, sensibiliser au covoiturage.
Environ une journée par semaine.

Idéal pour une personne qui a du temps et qui veut se faire un peu d’argent (si vous avez déjà un mi-temps, vous êtes étudiant, ou au foyer etc….)
Profil : Personne sympa, qui a la fibre covoiturage et qui se fera plaisir en réalisant cette mission.
Date : pour hier, si possible.

Contact : regis at ecolutis point com

ps: Ne pas postuler si vous habitez Paris et que vous cherchez un CDI, même si vous trouvez qu’Ecolutis est la meilleure boite de la terre. C’est normal, c’est le cas, mais je suis désolé, on n’a pas de boulot pour vous pour le moment.

Ethikdo – Le chèque cadeau éthique

Chez Ecolutis pour noêl on a reçu des chèques cadeaux. Normal ? Peut être.
Mais les chèques cadeaux que chaque membre de l’Ecoluteam a reçu sont un peu particuliers, ce sont des chèques “éthiques” achetés chez Ethikdo.

Le concept d’Ethikdo n’est pas nouveau, c’est juste des chèques cadeaux. Sauf que la selection des partenaires est rigoureuse.

Pour Ecolutis c’est l’occasion de donner un coup de pouce financier sans pour autant pousser à la consommation de n’importe quoi.

Pour les ecoluboy et les ecolugirl (bon ok aujourd’hui on n’a pas d’écolugirl, mais on vous promet on cherche), c’est l’occasion de découvrir des nouveaux produits.

Pour les entreprises référencées c’est l’occasion de ne pas voir leur offre noyée dans un pot (vraiment) pourri.

PS: un conseil au créateur, vite changer l’orthographe du nom, impossible à retrouver, y compris dans google. Suggestion: etikado

Le jour ou je vais vendre ma voiture


C’est aussi le prix d’une demi dizaine de robes Dior, de 250 paniers AMAP pour une famille, d’une pièce en plus dans un appartement à Paris, de 15 jours avec votre amoureux dans un palais à Venise…

Mais il y a aussi d’autres bonnes raisons de délaisser peu à peu la voiture :

Merci Isabelle

Bon, ça commence à me titiller serieusement cette affaire….

J’ai deux freins majeurs pour le moment :

  1. Comment je vais chercher mon fils (à moins de dire que c’est toujours mon amoureuse qui s’en occupe).
  2. Mon amoureuse donc est obligé d’avoir une voiture, aucun transport en commun possible pour elle.